Les thérapies brèves – la question miracle : témoignage

Pourquoi la question miracle ?

Elle est à mon sens un des éléments clefs de l’orientation solution expérientielle solutionniste. Se poser la question miracle permet à la fois d’être orienté solution en dehors du problème, de ressentir des sensations orientées solution et d’imaginer des actions orientées solution (que l’on peut ensuite prescrire dans des tâches).
De plus, la question miracle a été pour moi le déclic de l’orientation solution dans ma vie personnelle et dans ma pratique en tant que psycho-praticienne. J’ai réellement intégrée grâce à la question miracle le questionnement suivant : “ok, j’ai ça et ça ne me convient pas. Maintenant je veux vivre quoi à la place.”

Comment procéder ?

Pour qui :
Je me suis rappelée l’objectif initial de m’être inscrite à la formation TBSE : avoir des outils pour pouvoir continuer mon cheminement, et pouvoir avoir une partie autonome dans mon évolution. D’où m’est venue l’idée, et si j’appliquais la question miracle à moi-même? Je me suis alors lancée le challenge suivant : Observer l’impact dans ma vie pendant 21 jours de la question miracle.

Pourquoi 21 jours ?

Il est dit qu’il faudrait 21 jours pour intégrer de nouvelles habitudes. Je me suis donc basée sur ce postulat. De plus, connaissant mon profil en psychopathologie (obsessionnel) j’ai compris que 21 jours serait la pensée magique de mon côté obsessionnel.
J’ai ensuite hésité à ajouter chaque jour des taches à la question miracle. J’ai voulu rester au plus simple, donc j’ai choisi de rester uniquement sur la question miracle.

Mes outils :
J’ai créé un audio en enregistrant ma voix en utilisant mes connaissances en hypnose. J’ai enregistrée un audio d’environ 3 minutes.
La structure de mon audio :
– yes set
– question miracle : lorsque tu dors, un miracle s’est produit… Tu vis TA VIE IDÉALE. Mais tu ne sais pas que le miracle s’est produit parce que tu dors. Et pourtant le miracle s’est produit. Quelle est la première chose quand tu te réveilles qui indique que le miracle s’est produit.
– critères : Qu’est ce qui devrait être différent ? Quoi d’autre ?
– les sensations quand je vis ma vie idéale et ancrage de ces sensations.

J’ai utilisé ma voix pour faciliter la transe et j’ai utilisé le silence pour me laisser le temps d’imaginer et de ressentir. J’ai également décidé de faire un audio très cours pour pouvoir l’écouter à toutes occasions même avec une journée très chargée.

Bilan des 21 jours :

J’ai d’abord noté mon état désirée dans 21 jours. Que voulais-je atteindre par cet enregistrement audip ?
Le bilan de ma première semaine a été très positif. Chaque jour de la première semaine, j’ai noté mes ressentis et les changements que je remarquais. J’ai eu un regain d’énergie au réveil, je souriais en me levant et je mettais en place les petits gestes que j’avais imaginé le matin du miracle (sourire, m’étirer…).

J’ai pu également remarquer que je dirigeais plus mes activités vers ma vie idéale et j’avais plus de motivation interne. Par exemple, lorsque je restais trop longtemps sur mon portable, une petite voix me disait : « Est-ce que cette activité fait partie de ta vie idéale ? Non ».
Il était alors plus facile pour moi d’arrêter cette activité et de mon concentrer sur une activité de ma vie idéale. Je retrouvais plus d’équilibre dans ma vie, en effet j’avais tendance à m’éparpiller et prévoir beaucoup d’activités à droite à gauche. Et là, je maintenais un socle d’activité piliers pour moi et ensuite je m’autorisais l’éparpillement.

D’ailleurs je peux parler au présent puisque j’ai maintenu ce fonctionnement. Maintenant j’ai un socle d’activité piliers pour mon évolution personnel et ensuite je m’autorise à vagabonder sur des sujets divers.
Voyant ce que cette audio m’avait apporté, j’ai décidé de partager l’audio autour de 3 ou 4 amies pour observer l’effet sur elles. Je reviendrais plus tard sur le bilan de cette expérience.
Passer le cap de la première semaine, j’ai ressenti une difficulté à l’écoute de cet audio. J’étais entrée dans la routine et les effets étaient moins présents. J’ai également arrêté, par procrastination de noter chaque jour les effets ressenti de l’audio.

Est-ce un processus normal, et au bout d’un certain moment l’homme se lasse ? Comme par exemple il ne pourrait pas manger le même plat toute la semaine…Ou bien cela fait partie de la courbe d’apprentissage d’une nouvelle habitude, un moment de lassitude où il faut justement persévérer pour avoir les fruits de son travail… J’ai pour l’instant du mal à faire la différence entre les deux états : lassitude ou moment où il faut persévérer.
J’ai persévéré car j’avais une forte motivation intrinsèque : finir mon article.
Je n’ai pas atteint exactement l’état désirée au bout des 21jours mais j’ai pu noter 3 impacts dans ma vie de la question miracle :
– Des questionnements : Qu’est-ce que ma vie idéale ? Est-ce que cette action, ce ressenti fais partie de ma vie idéale ? Qu’est ce qui m’empêche d’arrêter cette action qui ne fait pas partie de ma vie idéale ? Que puis-je mettre en place pour vivre ma vie idéale ?
– Une remise en question : Au fond je me plaignais de ne pas vivre ma vie idéale mais avais-je définis ma vie idéale ? Quel plan d’action je m’étais en place pour vivre ma vie idéale ?
– Une plus grande motivation interne, plus de persévérance et un meilleur cadre de pertinences dans ma vie.
Le partage de l’audio autour de moi :
J’ai décidé d’élargir mon test, et d’envoyer l’audio à différentes personnes et évaluer l’effet.

Les étapes du protocole Vivre sa vie idéale :
– Je les rends clientes/actives de leur cheminement en leur demandant si elles sont partantes pour vivre leur vie idéal pendant 21 jours. Si elles sont partantes, je leur envoie plus de détails sur la marche à suivre.
– Je leur demande quel est leur état actuelle et qu’elle est leur état désirée dans 21 jours.
J’utilise le tableau de la procédure d’évidence (PNL) et cette question me permet d’évaluer les changements qu’il y a eu dans leur vie.
– Je prévois 3 rendez-vous pour faire le point, un tous les 7jours + 1 rendez-vous de démarrage.
– Au début, je leur demande un retour sur l’audio et les ressources qu’elles aimeraient avoir pour que l’audio soit plus personnalisé.

J’ai proposé l’audio à quelques personnes de mon entourage.

Les ressentis des personnes extérieures

Amel et Souad n’ont pas ressenti de changements et n’ont pas été assidus aux 21 jours. Amel a essayé une fois la question miracle, a ressenti du bien-être et a arrêté l’audio. Souad a écouté l’audio 3 fois et n’a pas perçu de changement dans sa vie.

Selin a écouté l’audio une semaine. Elle a ressenti une sérénité après l’audio et plus de bien-être le matin en se levant.

Conclusion

Plus la motivation interne au départ était forte et plus l’envie de découvrir le challenge 21 jours vivre sa vie idéale était élevée, plus les personnes ont tenu dans le temps.
L’audio n’est pas adapté à tous les types de névrose selon la psychopathologie (Obsessionnel, Phobie, Hystérie, Angoisse). En faisant la formation stratégie et processus, je pourrais affiner l’audio selon la stratégie et le processus des personnes. Et peut-être crée un protocole en le variant de 4 manières différentes pour répondre aux besoins des différents types de névroses.

.
Eva Chretien